Carnet de voyage – Zurich


Carnet de voyage – Zurich

Le mercredi 14 novembre, nous sommes à Zurich pour rencontrer les promoteurs de NEXPO, la future Exposition nationale Suisse dont l’organisation est prévue en 2027. Depuis 1883, et tous les 25 ans, les Suisses organisent une Exposition nationale dont l’objectif est de fédérer la population autour des enjeux et des projets du pays.  La dernière s’est déroulée à Neuchâtel en 2002, attirant plus de 10 millions de visiteurs.

Nous rencontrons Juri Steiner, curateur du projet et Céline Widmer, Présidente de l’association NEXPO et Députée du Canton de Zurich. Notre rencontre se déroule au Musée national Suisse, à deux pas de la gare de Zurich.

Avant de venir nous avons pris connaissance des grandes orientations du projet NEXPO et nous y avons retrouvé plusieurs des constats et des pistes que nous avions explorés lors de la candidature de la France à l’Exposition universelle de 2025 : la nécessité de décentraliser l’exposition – le projet NEXPO sera développé autour des 10 principales villes suisses ; l’idée de partir de la diversité culturelle et géographique de la Suisse  pour irriguer tous les territoires ; le projet d’intégrer les leviers numériques dans l’expérience-visiteur ; l’attachement au fond et aux contenus plutôt qu’à la forme.

 

« Partir d’en bas, de ce que les gens réalisent (…) laisser les villes s’approprier l’événement pour qu’elles montrent aux visiteurs le meilleur d’elles-mêmes (…) Le tout dérive de ses parties. NEXPO pense les macro-univers à travers les micro-structures et l’universel à travers le local. »

 

C’est en ces termes que Juri Steiner développe la nouvelle approche ; en prise directe avec l’échelon local. C’est d’ailleurs par une votation que les Suisses ont refusé un modèle d’Exposition centralisé. Comme ils ont refusé l’organisation des JO d’hiver en 2026. Les modèles verticaux et les opérations « clés en main » appartiennent au vieux monde.

Nous partageons la même ambition. Ces grands événements n’ont de sens que s’ils sont au service de nos territoires, des villes et des villages et de tout ce qui mérite d’être partagé.

 

 « Pourquoi ne pas laisser aux maires des villes du monde entier le privilège d’organiser ces grands événements universels ? Ils sont à la fois plongés dans le réel, soucieux de partager ce que leurs villes recèlent d’initiatives, d’atouts ou de particularités et engagés dans l’avenir ? »


 La question est clairement posée par notre interlocuteur Suisse. C’est un parti pris en phase avec le principe de subsidiarité auquel la Suisse est attachée. Nous retrouvons dans cette idée celle des forums thématiques que nous avions imaginés avec une quinzaine de villes et de région française pour la candidature de 2025.

Le hasard fait que nous croisons au restaurant Nelly Wenger, de passage à Zurich. Elle a été DG de Nestlé Suisse mais surtout Directrice générale de l’Exposition Nationale Suisse en 2002. « Quel dommage que la France ait abandonné l’Exposition universelle ! » nous dit-elle. Nous échangeons nos coordonnées et nous promettons de nous voir à Paris pour partager nos points de vue sur le renouveau de ces grandes manifestations internationales.

 

 

La valeur de « l’hospitalité » revient au cœur de nos discussions.

 

« L’hospitalité est une valeur universelle, celle par laquelle nous accueillons l’autre et lui faisons découvrir ce qu’il ne connaît pas (…) Promouvoir l’hospitalité suppose d’accepter que l’unité s’inscrive dans la diversité »

 

La convergence de nos constats, tant sur les valeurs universelles que sur la nécessité de revisiter ces grandes Expositions nous rassure.

J’ai ressenti les mêmes inspirations lors de mon séjour au Bénin. Chaque culture espère une initiative qui lui permettra de partager ce qu’elle a de singulier. Mais pas au travers d’une exposition, au travers d’une expérience qui invite à participer. A suivre …

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d'information des Ateliers de l'Universel.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Information

Ce site utilise des cookies pour enregistrer des informations sur votre ordinateur. Parmi ces informations, certaines sont essentielles au bon fonctionnement de notre site. D'autres nous aident à optimiser la visite des utilisateurs. En utilisant ce site, vous acceptez d'utiliser ces cookies. Consultez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.